Fréquence Cardiaque Maximale

La fréquence cardiaque maximale dépend de l'âge et peut être estimée par une règle simple, « 220 moins l'âge ». Par exemple, un homme de 42 ans aura une FCM de 178. Pour les femmes, il est conseillé d'utiliser la règle « 226 moins l'âge ». Cette formule est simple, mais la moins fiable des formules existantes : l'écart-type du résultat obtenu est d'environ dix.

Cette donnée permet au sportif de savoir jusqu'où pousser son effort. La plupart du temps, ses séances se déroulent entre 70 et 80 % de sa FCM, si leur but est d'augmenter sa capacité respiratoire et l'oxygénation des muscles sollicités (travail en endurance).

Il ne faut pas confondre fréquence cardiaque maximale et fréquence cardiaque à ne pas dépasser. Si un individu dépasse sa fréquence cardiaque maximale estimée, c'est que sa fréquence cardiaque maximale est plus élevée que l'estimation selon la formule. Il n'y a aucune raison de s'empêcher de dépasser sa fréquence cardiaque maximale estimée. Si l'individu ne souffre pas de maladie cardiovasculaire, ce n'est ni dangereux, ni mauvais pour la santé.

 

Afin de déterminer plus précisément la fréquence cardiaque maximale d'un individu, il est recommandé de lui faire passer un test spécifique. Le protocole suivant est souvent utilisé en course à pied, valide pour d'autres disciplines :

  1. Échauffement pendant une vingtaine de minutes à vitesse modérée.
  2. Première répétition de trois minutes à haute intensité (pas maximale).
  3. Repos de deux minutes en continuant à courir à vitesse modérée.
  4. Deuxième répétition de trois minutes et dans la dernière minute, fournir un effort maximal.
  5. À l’aide d'un cardio-fréquencemètre, noter la fréquence cardiaque la plus haute atteinte, c’est probablement la FC max.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© team-charentes-triathlon