Travailler sa VMA !

Connaître sa VMA, c’est disposer d’une base pour mener à bien ses cycles d'entraînement. Le but étant de l'améliorer au maximum, avant de s'en servir pour déterminer son allure et réussir son objectif.

 

Pourquoi développer sa VMA ?

La VMA constitue la limite supérieure pour les sports d’endurance. Si vous arrivez à repousser cette limite, toutes vos autres allures d’entraînement vont progresser.

 

Comment la développer ?

En intégrant des séances de fractionné court (de 30 s à 2 mn d’effort au plus) dans votre programme, à raison d’une séance par semaine au moins.

 

Exemple pour une VMA à 15 km/h

Jeudi : footing 20 mn en endurance, puis 3 accélérations de 10 s. Plus 2 séries de 6 fois 200 m en 44 s (récupération 100 m au trot entre les 200 m et 3 mn de trot et marche entre les 2 séries). Finir par 10 mn en endurance.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© team-charentes-triathlon